Services

BYE BYE BIENNALE


BYE BYE BIENNALE

 

-La plus belle foire de l’art au monde a fermé ses portes le dimanche 18 septembre. Cette 28 ème édition de la Biennale des Antiquaires a accueilli 30 000 visiteurs. Dans le magnifique écrin du Grand Palais et dans une scénographie sobre mais efficace signée Nathalie Crinière, la Biennale était différente des autres éditions mais toujours aussi bluffante. Sûrement moins brillante et glamour mais plus équilibrée par rapport à la taille des stands. Les antiquaires ont repris leur place et ils ont tous présenté une offre de qualité. La plupart d’entre eux sont satisfaits de cette édition. Malgré l’absence des acheteurs internationaux, les collectionneurs fidèles étaient au rendez-vous et cela a permis de réaliser de belles ventes.

Les exposants spécialisés en bijoux anciens ont présenté des pièces splendides. Chez Bernard Boisset, venu de Béziers, nous avons découvert une magnifique parure de boucles d’oreilles et broche signée Mauboussin, ainsi qu'un incroyable bracelet du 19ème siècle avec des saphirs bleus. L’expert en bijoux anciens, Martin du Daffoy, basé à Paris, a exposé une superbe collection de pendules mais notre œil s’est arrêté sur des pièces glamour comme ses colliers.

 

Bracelet en or, diamants de taille ancienne, saphirs; circa XIX siècle

 

Bracelet en or, diamants de taille ancienne, saphirs; circa XIX siècle

 

Boucles d'oreilles de Mauboussin, or jaune, saphirs jaunes, émeraudes

Boucles d'oreilles de Mauboussin, or jaune, saphirs jaunes, émeraudes

Martin du Daffoy

Collier en or, argent, diamants de tailles ancienne, rubis, perles; circa début  XIX siècle

Collier en or, argent, diamants de tailles ancienne, rubis, perles; circa début XIX siècle

Pendentif/broche en platine, or, diamants, émeraude de Colombie 75,57 cts

Pendentif/broche en platine, or, diamants, émeraude de Colombie 75,57 cts

La Fondation de la Haute Horlogerie a mis en scène, pour la première fois à la Biennale, une exposition thématique qui raconte et illustre la maîtrise de la mesure du temps, des origines à nos jours. Intitulée "La Conquête du temps", l’exposition a été conçue comme un parcours initiatique fait de six grands chapitres plongeant le visiteur au cœur des grands moments de cette recherche incessante du contrôle du temps.

 

Bracelet-montre à volet de Cartier, 1942

Bracelet-montre à volet de Cartier, 1942

Master Tourbillon Enamel Van Gogh de Jaeger Le Coultre

Master Tourbillon Enamel Van Gogh de Jaeger Le Coultre

Et les joailliers dans tout ça ?
En dépit de l'absence de la place Vendôme, les quatre joailliers qui ont accepté l’invitation d’exposer à la biennale, ont présenté une offre très intéressante.

De Grisogono

Pour marquer l'ouverture de la 28ème Biennale des Antiquaires, De Grisogono a annoncé l'acquisition de The Constellation, diamant brut le plus cher du monde. Mesurant plus de six centimètres de large, La Constellation pèse 813 carats et a été découverte par la société canadienne, Lucara Diamond, dans sa mine Karowe au Botswana en Novembre 2015.

© De Grisogono

© De Grisogono

Cindy Chao

Cindy Chao a présenté son nouveau chef-d’œuvre, Black Label Masterpiece Ruby Papillon 2015-2016. C’est le premier Black Label Masterpiece Papillon avec un rubis de 5.16 carats a être vendu avant même d'avoir été créé. Ces merveilleux papillons sont devenus la signature de cette artiste contemporaine de la Haute Joaillerie.

 

© Cindy Chao

© Cindy Chao

Boghossian

Boghossian a dévoilé pour la première fois ses créations au public français. Joaillier basé en Suisse à l’esprit innovant et à la créativité audacieuse, sa technique de marqueterie avec de belles gemmes est devenue sa signature. La maison a présenté également un véritable chef-d'œuvre à cette occasion : le plus grand collier de jade impérial connu à ce jour.

 

Bracelet avec 42 cts de saphir non chauffé de Birma

Bracelet avec 42 cts de saphir non chauffé de Birma

Collier avec jade impérial

Collier avec jade impérial

Nirav Modi

Nirav Modi a saisi l'opportunité de tester ses créations au goût européen avant l’ouverture récente de sa nouvelle boutique à Londres. Durant sa participation à la Biennale, le joaillier indien a présenté une offre inspirée par l’histoire et la tradition de son pays comme ce collier d’émeraudes. En outre, nous notons l’effort de séduire la clientèle occidentale par une belle campagne publicitaire de trois top-modèles aux beautés multiples. Certaines créations de ce haut diamantaire,plus intemporelles, inspirées par la peinture, la nature ou le mécanisme des jouets pour enfants, plairont sans aucun doute aux femmes d’ici ou d’ailleurs.

 

Collier The Emerald Maharani

Collier The Emerald Maharani

Dorénavant, la biennale reviendra en septembre 2017 avec une programmation annuelle. Nous espérons que les organisateurs trouveront un juste arrangement entre joailliers et antiquaires pour satisfaire tout type de clientèles et d'amateurs...et continuer à ravir les cœurs de nos lecteurs.

BLISS FROM PARIS

 


Dans la même catégorie

01 53 16 33 39