Services

Architecture Une fenêtre sur le monde

Retour dans les actualites Montres > Architecture Une fenêtre sur le monde

Architecture  Une fenêtre sur le monde

 

— Un vocabulaire commun, une grammaire esthétique similaire, des volumes qui se répondent… En architecture comme en horlogerie, il est question de beauté des formes et de fonctionnalité. Deux éléments mis en parallèle par l’architecte suisse Alex Leuzinger de Studioforma. Quand Cartier a rendez-vous avec Herzog & de Meuron…

 

La montre : Rotonde de Cartier Terre et Lune
Portée par la démesure des chiffres romains squelettés, signature identitaire de la marque, la Rotonde de Cartier Terre et Lune impose son esthétique puissante dès le premier regard. Dans un second temps, elle donne la mesure de la créativité mécanique dont la manufacture a su faire preuve depuis quelques années. Complexe, cette montre qui décline un second fuseau horaire, un tourbillon et une phase de lune reste néanmoins un modèle de fonctionnalité et de lisibilité. Placé en majesté dans la partie supérieure du boîtier en or rose, un premier cadran en pierre de météorite polie symbolise la Terre autour de laquelle tourne un disque du deuxième fuseau sur 24h. Dans la partie inférieure, place au tourbillon et à la phase de lune à la demande. En pressant le poussoir situé à 4h, la Lune incarnée par un disque de pierre de météorite vient partiellement ou totalement occulter le tourbillon, le croissant obtenu indiquant l’âge de la lune. Un développement grandiose dont la force visuelle est mise en relief par une plongée en 3D au coeur du boîtier.

 

 

 

Son alter ego architectural : 1111 Lincoln Road, Miami,par Herzog & de Meuron
La ville de Miami décide en 2005 de développer un nouveau bâtiment proposant des fonctions multiples au 1111 Lincoln Road. Réalisé par le bureau suisse d’architecture Herzog & de Meuron, le projet est inauguré en 2010.

Situé au coeur de l’une des rues les plus dynamiques et vivantes de la ville, le bâtiment s’inscrit parfaitement dans le développement et l’expansion du quartier. Abritant un parking, un espace consacré aux commerces ainsi qu’une résidence privée, l’architecture du bâtiment casse et réinvente totalement les codes classiques connus jusqu’à présent.

Les architectes proposent ainsi une structure sans façade, ouverte sur le monde extérieur dévoilant l’âme du bâtiment, avec des proportions grandioses et jouant sur plusieurs hauteurs. Les espaces modulables sont conçus pour recevoir également des évènements temporaires. L’escalier sculptural reliant tous les étages prend place au centre du bâtiment et permet aux visiteurs de découvrir le lieu. Une découverte qui débouche sur une vue panoramique incomparable sur l’océan. Le parking se distingue quant à lui par des compositions de dalles en béton et de piliers jouant les unes contre les autres par des forces opposées.

 

 

D’un point de vue général, l’architecture joue sur la lumière, le clair-obscur, les vides et les pleins, tout en dégageant une simplicité structurale dans une complexité conceptuelle.

Nous retrouvons le même état d’esprit dans les formes et la structure de la Rotonde de Cartier Terre et Lune dessinée par Cartier. Les deux nous fascinent, nous intriguent et, l’espace d’un instant, nous capturent avec cette superposition d’éléments. Ici, la maîtrise totale de la technologie et l’histoire sont intimement liées.


Dans la même catégorie